Appelez nous au 04 70 03 34 44

Accueil » Article » Activités » Sortie théâtre : Le Mardi où Morty est mort

Sortie théâtre : Le Mardi où Morty est mort

Jeudi 28 mars nous sommes allés au théâtre Le Fracas voir la dernière pièce des acteurs Fracas : Le Mardi où Morty est mort.
mardi
Quelques jours avant la représentation, les répétitions de la pièce étaient ouvertes au public, ce qui est plutôt rare mais très intéressant et très instructif. Nous n’avons donc pas loupé cette occasion ce qui nous a permis de découvrir le travail des acteurs et du metteur en scène mais également le travail d’autres professionnels du théâtre auxquels on ne pense pas forcément.
Assister aux répétitions c’est mettre un premier pied dans le monde du théâtre. Ce dernier n’a pas toujours bonne réputation auprès des non-initiés, à tord car chacun peut aimer et s’y retrouver. Pas besoin forcément de bagages culturels pour comprendre et apprécier. Faire découvrir aux jeunes d’autres formes d’expression et de culture fait parti de nos missions, c’est pourquoi régulièrement nous organisons des sorties théâtres, pour les accompagner et leur faire découvrir.
Morty1©JeanLouisFernandez024-420x280
La pièce est une toute première adaptation française d’une pièce écrite par un auteur suédois : Rasmus Lindberg. Mise en scène par François Rancillac et interprétée par les acteurs de la troupe du Fracas.
C’est une pièce drôle et pleine de peps, qui n’est pas sans rappeler, par sa mise en scène et le jeu des acteurs, Guignol derrière son castelet.
A la lecture du résumé, on pourrait se dire que la soirée risque d’être maussade : le grand-père meurt, la grand-mère apprend qu’elle est atteinte d’un cancer foudroyant, la petit fille voudrait voyager alors que son copain n’a aucune envie de faire le moindre projet, le pasteur a perdu sa foi, sans parler du chien qui meurt d’une balle perdue….. Pourtant on pleure pas, on rit même sans doute emporté par cette folie douce…
Morty1©JeanLouisFernandez046

Et oui, le théâtre ce n’est pas que du classique en costumes, mais ça peut être aussi ça !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *